Un Mot: A Word:

Le 10 novembre 2011, The Link, The McGill Daily et Le Délit se réunissent dans un effort de solidarité pour rejoindre les milliers d’étudiants québécois qui manifesteront dans les rues. Lors de la manifestation, les trois journaux universitaires distribueront le cahier spécialement conçu pour l’occasion.

Ce n’est pas la première fois que les journaux étudiants produisent ensemble un numéro spécial. La dernière collaboration a eu lieu en réponse au massacre de 1989 de l’École Polytechnique, lorsque les étudiants se sont réunis pour coucher sur papier leurs émotions et leurs pensées.

Cette semaine, encore une fois, nous joignons nos forces alors que les étudiants du Québec vont écrire leur histoire dans le long combat qu’est la lutte pour l’accès à l’éducation.

Le nombre d’étudiants en grève et dans la rue en fait foi: la jeunesse d’aujourd’hui n’est pas la foule apathique, non-participative et manquant de solidarité que les politiciens espèrent.

Demander une meilleure accessibilité à l’éducation entre dans la ligne de pensée d’un investissement publique à long terme. C’est un combat pour un système de financement juste et pour un investissement dans le futur. Les étudiants ont compris qu’ils ne peuvent plus jouer les bouc-émissaires d’un système en déroute plus longtemps. Un vrai dialogue est requis.

Le 10 novembre pourrait être le coup d’envoi des actions contre la hausse des frais de scolarité et le partage d’information et la collaboration étudiante, qui à ce point, représente un pouvoir essentiel.

Nos journaux encouragent chacun de se tenir informé au sujet de ces enjeux: lisez, apprenez-en davantage sur vos droits et parlez en autour de vous. Cela n’est que le commencement dans les négociations étudiantes pour un meilleur avenir.

En toute solidarité en ce 10 novembre,

The Link, The McGill Daily & Le Délit

  • La position prise dans cet éditorial ne fait pas l’unanimité au sein du conseil de rédaction du Délit.

On Nov. 10, The Link, The McGill Daily, and Le Délit will come together and take to the streets in solidarity with thousands of university students across Quebec to distribute a copy of the special insert you’re holding. 

It’s not the first time our student papers have been compelled to put out a joint paper. Our last collaboration was in 1989, after the Montreal Massacre at the École Polytechnique, when students “came together to put their thoughts and feelings on paper.”

This week, we’re joining forces as Quebec students are facing yet another historic moment in the ongoing fight to keep education accessible.

The sheer number of us declaring strikes and taking the streets on Nov. 10—over 100,000 were anticipated at press time—proves that youth today are not the self-interested, apathetic and non-participatory citizens policymakers hope we are.

Calling for accessibility to education recognizes the long-term public good. It’s a fight for a fair funding model and for an investment in the future. Students have realized we cannot afford to be the scapegoat for a set of broken systems any longer and that real dialogue about alternatives at this point is mandatory.

Nov. 10 could very well be a tipping point in student action on tuition hikes. Sharing information and student collaboration at this moment is real and tangible power.

Our papers encourage everyone to get informed about the issues, understand your rights to strike and talk to each other. This is only the beginning of negotiating a better future for students. 

In Solidarity on Nov. 10,

The Link, The McGill Daily & Le Délit

  • The editorial does not have unanimous support among the members of Le Délit’s editorial board.

By commenting on this page you agree to the terms of our Comments Policy.